POURQUOI ALTER-LEO ?

Un nom de site se doit d’être intéressant, attirant et si possible significatif du contenu qu’il renferme. Nous versons ensuite dans l’affectif, la précipitation et la maladresse. Je crois que ce choix réalisé dans la légèreté du moment, il y a plus de deux mois, ne semble pas appartenir à la première des catégories. Si vous vous amusez à taper « Alter-Léo » sur internet, le moteur de recherche pointera sur un nombre incalculable de pages. Sortir de la mêlée risque de devenir bien difficile. Néanmoins, puisque le titre est posé, autant l’assumer. Il changera surement avec l’acquisition d’un nom de domaine.

Il possède une signification bien particulière pour moi, signification que ne revendiquent évidemment pas les sites voisins. Nous pouvons y deviner le sens premier « Alter-ego » : l’autre moi. J’offre ici un sous-entendu qui ne s’applique pas du tout à l’existence des héros de mon premier roman : « Ferme les yeux et oublie-moi ». Ni Tom, ni Franck ne me ressemblent vraiment, encore moins John et Warren. C’est un impératif auquel je voulais me contraindre ne désirant pas me perdre dans une analyse trop personnelle à travers chacun des individus.

Qui est donc Léo ? Il vient remplacer l’égo. Il prend en quelque sorte ma place. Vous ne le rencontrerez pas dans les lignes de « Ferme les yeux et oublie-moi ». Il annonce le futur, et ce déjà deuxième roman à l’état d’ébauche et encore de rêve. J’ai écrit presque 70 pages, mais je n’ai pas suffisamment construit cette histoire dans ma tête pour poursuivre. Oh, c’est juste une affaire de quelques jours. Un seul élément vient comme une certitude : c’est Léo qui mènera désormais la barque dans ce deuxième roman. C’est un peu moi, cette fois-ci. J’ai simplement changé les règles du jeu.

Vous rencontrerez Léo Camaert, il s’appelle ainsi, bientôt. Il ne vivra pas dans un pays inconnu et plutôt de culture anglo-saxonne.Non. Vous le verrez évoluer en France, à Marseille où il finira par poser ses valises au début du roman. Il prendra un peu par négligence et désinvolture le rôle difficile du héros poissard et sensible, mais tenace jusqu’à en devenir pénible. Je n’en dis pas davantage sur ce projet que je souhaite maintenant mener pendant les deux ans à venir, seulement par pur plaisir… Pour le moment. Vous pouvez partager ce site si vous estimez connaitre des personnes que cela peut intéressées. Ce soutien me sera précieux à l’avenir.

MICHEL

Dimanche 5 février 2017 – Carnoules

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s